dimanche 13 septembre 2020

Moi aussi, je suis contre le transfert de Rimbaud au Panthéon

 Cela semble le sujet du moment.

Dans le fond, cela importe peu. Soit il y a une vie après la mort, et cette étincelle n'étant pas dans les restes enterrés du défunt, ce qu'on fait de son corps est indépendant de la vie de l'étincelle. Son étincelle a pu rejoindre je ne sais quel grand tout sur un aspect de l'univers inaccessible à nos perceptions. Soit il n'y a pas de vie après la mort, et l'important c'est ce qu'il a vécu, il n'est plus là pour se soucier de ses restes.

Ceci dit, en principe, les volontés d'un mort, ça se respecte, et à défaut du morts, celles des parents les plus proches et les plus concernés. Il y a d'ailleurs un facteur assez louche dans cette volonté de déplacer son corps au Panthéon, puisqu'on l'unirait à Verlaine. C'est un acte évidemment politique, mais il y a un problème. On demande au corps de Rimbaud de faire le tapin pour la société actuelle. Rimbaud n'a plus jamais revu Verlaine après 1875, si j'ai bien compris, et leur rencontre eut plutôt lieu au début de l'année 1875, quand Rimbaud est mort à la fin de l'année 1891, ça fait 16 à 17 ans d'écart. Et, en fait, la fin de la relation de Rimbaud et Verlaine date même d'un an et demi plus tôt, du milieu de l'année 1873. Rimbaud savait que Verlaine publiait ses poèmes, il en a eu des échos, et malgré cela Rimbaud n'a pas renoué les liens. Rassembler Verlaine et Rimbaud au Panthéon, c'est un peu comme considérer que tel homme qui est mort après trente ans de vie en solitaire on peut l'enterrer auprès de la femme de sa vie parce que celle-ci de son côté a eu trois maris, trois divorces, mais les trois maris ont refait leurs vies avec d'autres femmes, alors autant réunir cet homme et cette femme, surtout si quand ils étaient en couple ils ont marqué la société. C'est un acte qui ne respecte pas les morts et qui fait des artistes des marionnettes de la société. En plus, même si les gens diront qu'il ne faut pas forcément voir dans ce projet une référence à l'homosexualité des deux poètes, il est clair que c'en est un aspect, et jusqu'à preuve du contraire on ne sait pas du tout ce que Rimbaud pourrait dire sur sa perception de l'homosexualité, sur le mariage homosexuel. En 1872 même, Verlaine répondait à une lettre de Rimbaud où on voit, notamment au sujet des petits-garçonnades, qu'ils n'ont pas les mêmes idées sur leur relation. Mais on n'en sait pas grand-chose de plus précis. Rimbaud n'a pas témoigné, que je sache. Il n'est pas à votre disposition. C'est une personnalité célèbre qui a été homosexuelle, ça s'arrête là.

Puis, l'idée de Rimbaud comme marqué à gauche, pose problème également. Rimbaud fait partie d'une forme d'extrême-gauche assez précise qui est en conflit ouvert avec les partis de gauche PS ou La République En Marche, et même au-delà. Bref, le terme "gauche" comme drapeau de ralliement, il est pipé...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire